Marine Le Pen a été accusée d’avoir posté des images violentes de l’Etat islamique sur Twitter

0
94

Marine Le Pen, leader du parti d’extrême-droite du parti, a été accusée de photos qu’elle a postées sur Twitter censées montrer des actes violents et horribles commis par l’Etat islamique. Selon l’AFP, elle fait face à des accusations de «messages violents qui incitent au terrorisme ou à la pornographie ou portent gravement atteinte à la dignité humaine». Le Pen a perdu son immunité parlementaire en mars dernier.

Marine Le Pen a été accusée d’avoir posté des images violentes de l’Etat islamique sur Twitter

Le Pen a écrit “daesh is this” à côté des images. (Daech est l’acronyme arabe pour ISIS.) Une image a montré le corps du journaliste américain James Foley, qui a été décapité par des extrémistes, et un autre a montré un homme étant brûlé vif. Le Pen a enlevé la photo de Foley après que sa famille ait dénoncé le poste.

“Je suis accusé d’avoir condamné les horreurs de Daesh”, a déclaré Le Pen à l’AFP. «Dans d’autres pays, cela m’aurait valu une médaille.» S’il est reconnu coupable, le politicien français risque trois ans de prison et une amende de 75 000 euros (environ 92 000 dollars).

Le Pen était candidat à la présidentielle française l’année dernière mais a perdu contre Emmanuel Macron. Elle a fait les publications sur Twitter plusieurs semaines après les attentats terroristes de Paris en novembre 2015 qui ont tué 129 personnes.


Laire aussi  Trump dit que les jeux vidéo violents «façonnent» les jeunes esprits

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here