La Belgique gagne la poursuite contre Facebook parce qu’elle ne respecte pas la vie privée, la société fait appel

0
83

Le tribunal de Bruxelles a condamné Facebook pour ne pas avoir respecté la loi sur la vie privée. Si le géant de l’Internet ne cesse pas immédiatement de suivre le comportement illégal des internautes de notre pays et ne détruit pas les données personnelles obtenues illégalement, il doit payer une pénalité de 250 000 euros par jour. Facebook appelle.
La Commission de la protection de la vie privée dans notre pays dit que Facebook surveille illégalement notre comportement de surf. Et l’année dernière, une action en justice a été intentée contre Facebook Inc., Facebook Ireland Ltd et Facebook Belgium bvba. Aujourd’hui, le Tribunal de première instance de Bruxelles a émis un avis: Facebook ne respecte pas la loi belge sur la vie privée. Le juge a donc suivi le raisonnement complet de la Commission de la protection de la vie privée.

La Belgique gagne la poursuite contre Facebook parce qu’elle ne respecte pas la vie privée, la société fait appel

Il dit que Facebook recueille des données personnelles à grande échelle, mais ne répond pas aux exigences légales. La société n’indique pas non plus quelles données privées elle recueille auprès de ses internautes et pour lesquelles ils les utilisent réellement. Ou combien de temps cette information est stockée exactement.

Le juge a donc décidé que Facebook devrait cesser de suivre et d’enregistrer l’utilisation d’Internet des personnes qui surfent sur nous tant qu’il n’apporte pas sa politique conformément à la loi belge sur la vie privée. Le réseau de médias sociaux doit également détruire toutes les données personnelles obtenues illégalement le plus rapidement possible.

Laire aussi  les meilleurs jeux gratuits à télécharger sur PC 2018

Si Facebook ne le fait pas, il doit payer une pénalité de 250 000 euros par jour de retard, avec un maximum de 100 millions d’euros. Facebook doit également publier le verdict complet – 84 pages – sur son site web. Les mesures ordonnées apparaîtront également dans les journaux papier de notre pays.

Déçu
Facebook dit être déçu par le verdict et annonce qu’il fera appel. “Au cours des dernières années, nous avons travaillé dur pour aider les gens à comprendre comment nous utilisons les cookies pour afficher du contenu pertinent et sécuriser Facebook. Par exemple, nous avons mis en place des équipes qui se concentrent sur la protection de la vie privée – des ingénieurs aux concepteurs. Et nous avons développé des outils qui donnent à chaque surfeur des choix et un contrôle. ”

“Les cookies et pixels que nous utilisons sont standards dans le secteur”, poursuit Facebook. “Nous donnons également aux utilisateurs le droit de refuser certaines données qui peuvent être collectées via le site et les publicités.”

Aime, partage et cookies
Afin de collecter des données personnelles, Facebook utilise trois technologies: les plugins sociaux (les boutons like et share connus), les cookies (fichiers texte qui sont placés sur l’ordinateur de l’internaute et y restent) et le Facebook Pixel. C’est un point invisible qui regarde virtuellement des sites Web autres que le réseau social, même parmi les non-membres. Selon la Commission de la protection de la vie privée, la société le fait principalement à des fins commerciales.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here